FEVRIER 2012 : Le Finistère

Notre premier séjour en hiver en camping-car a été un succès, nous sommes revenus ravis et très enthousiastes...Nous décidons alors rapidement d'organiser une nouvelle sortie pendant les vacances de février.

Brest et la visite de l'Océanopolis nous tentent bien...Notre destination sera donc la Bretagne et plus précisément le Finistère afin de découvrir non seulement la ville de Brest mais aussi la côte bretonne avec ses falaises déchiquetées (Pointe Saint Mathieu, Pointe de Pen Hir, Pointe du Millet, Pointe du Raz) et les nombreux ports de pêche comme par exemple celui du Guilvinec.


A - Locmaria Plouzané

 B - Pointe Saint Mathieu

C - Brest

D - Le Faou

E - Camaret sur Mer

F - Pointe de Pen Hir

G - Pointe de Millier

H - Pointe du Raz

I - Pont-L'Abbé

J - Le Guilvinec

K - Combrit

L - Concarneau

M - Pont-Aven


Dimanche 19 Février 2012

Nous quittons la Loire-Atlantique en début d'après-midi avec un soleil magnifique qui nous accompagnera jusqu'à notre arrivée dans le village de Locmaria-Plouzané en fin d'après-midi. Qui a dit qu'il ne faisait pas beau en Bretagne ? grrr....

Le GPS nous guide jusqu'à l'aire (rue de la Fontaine) située dans un parc en plein bourg, proche des commerces. Endroit très calme. Borne euros-relais hors d'usage (pas d'électricité) mais possibilité de s'approvisionner en eau (gratuit).

Lundi 20 Février 2012

Découverte de la Pointe Saint Mathieu : un bout du monde face à la mer d'iroise dominé par un phare haut de 56 mètres qui offre un panorama sur la rade de Brest et sur la presqu'île de Crozon.

"Ici se termine l'ancien monde, voilà son point le plus avancé, sa limite extrême. Derrière vous est toute l'Europe, toute l'Asie ; devant vous c'est la mer, toute la mer..."

Flaubert, 1847

A 11 km des côtes, en mer, face à Saint Mathieu...le phare des Pierres noires

 

 

 

 

 

La visite du site se fait à pied au départ du parking. Peu de monde en cette période d'hiver. Un calme très appréciable. Lieu de promenade très agréable.

Le site est constitué :

- d'une église abbatiale en ruine : en 1250, les moines de l'abbaye allumaient un feu en haut d'une tour afin de guider les navires

- d'un petit musée au pied du phare

- une chapelle

 

 

un monument national aux marins morts pour la France : une stèle haute de 17 mètres représente la douleur morale et la tristesse d'une femme en deuil face à l'océan. A côté se trouve un cénotaphe : une tombe vide où les familles des disparus en mer peuvent venir se recueillir.

 

 

Nous partons du site en milieu d'après-midi pour la Ville de Brest, située à 21 km de Saint Mathieu. Nous nous garons sur un grand parking rue Jean-Marie Le Bris au Port de Commerce, à 800 m du centre.

Promenade à pied le long du château qui abrite le musée national de la Marine que nous ne pourrons malheureusement pas visiter à cause d'une fermeture pour travaux.

 

Nous emprunterons le Pont de Recouvrance (un bel ouvrage !) : c'est un pont levant qui franchit le Penfeld sur lequel on découvre une très belle vue sur le chateau et l'embouchure de la Penfeld.

 

 

Face au château, la Tour de la Motte-Tanguy avec à l'intérieur le musée du Vieux Brest.

En fin d'après-midi, nous quittons le centre de Brest pour nous installer sur un parking de l'Océanopolis situé au port de plaisance de Moulin-Blanc. Quelques campings-car sont là également pour la nuit. Parking sécurisé puisqu'une barrière se ferme automatiquement à 18 h 00 pour rouvrir à 10 h le matin.

 

 

Mardi 21 février 2012

 

Dès le lendemain matin, visite de l'Océanopolis. Ce grand parc aquatique est agencé en 3 pavillons (tempéré, polaire et tropical), il présente 10 000 animaux de 1 000 espèces différentes. C'est un tour du monde sous-marin à travers les mers du globe.

Notre visite ne durera qu'une matinée mais j'imagine qu'en lisant tous les écrits scientifiques présents dans les 3 pavillons, on peut y passer la journée !

 

 

 

 

 

L'après-midi nous quittons Brest pour la presqu'île de  Crozon avec une pause-visite dans la petite ville du Faou, porte d'entrée de la presqu'île inscrite aux plus Beaux Villages de France. Le Faou est une vieille ville portuaire dont la rue principale est bordée de maisons médiévales : maisons à pan de bois avec des ardoises recouvrant la façade datant du XVIème siècle (23 protégées et 1 classée).

 

La maison "classée"
La maison "classée"
La Crêperie La Frégate
La Crêperie La Frégate

 

Près de la rivière du Faou se dresse l'église Saint Sauveur du XVIème siècle au fin clocher renaissance, elle s'élève face au port, lieu de promenade agréable.

 

 

Notre ballade continue vers l'extrême ouest de la presqu'île de Crozon avec un arrêt au port de Camaret- sur- Mer. En entrant dans la ville, on découvre au loin le sillon de Camaret dans toute sa beauté sous un soleil resplendissant : la belle Tour Vauban, la chapelle Notre-Dame de Rocamadour, son cimetière de bateaux et sa jolie plage aux eaux couleur turquoise. Magnifique! Une agréable promenade nous attend sur le sillon.

La Tour Vauban construite en 1696 était destinée à défendre la rade de Brest contre les invasions ennemies et les corsaires. Sa couleur ocre, due à l'enduit à base de brique pilée, lui vaut également le nom de "Tour Dorée". C'est un enduit qui a été réalisé avec des propriétés identiques à celui réalisé à l'époque de Vauban et prévu pour résister aux conditions climatiques extrême d'un bâtiment cerné par la mer.

De nombreuses épaves forment un cimetière de bateaux qui se trouve à proximité de la chapelle Notre-Dame de Rocamadour (en arrière-plan). Les vieux navires sont exposés pour le souvenir des temps glorieux de la flotte de pêche à Camaret sur Mer.

La fin de journée approche...nous décidons d'aller repérer l'aire de Camaret sur Mer située à 1,5 km du centre et en direction de la Pointe de Penhir. Le soleil est encore là, au lieu de s'installer pour la nuit et attendre demain, on file jusqu'à la pointe pour profiter d'un panorama dégagé ! on ne regrettera pas !

En arrivant au pied de l'immense croix de Lorraine en granit bleu, le paysage est grandiose !

 

 

 

 

 

 

Le Monument aux Bretons de la France Libre dite Croix de Pen-Hir est un monument commémoratif aux Bretons de la France Libre. Elle est destinée à porter témoignage du sacrifice des Français libres Bretons pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

Les fameux Tas de Pois, un alignement de rochers

qui tombent à pic dans l'océan

 

 

 

 

 

De la pointe du Penhir, vue sur la pointe du Grand Gouin

 

Fin de la journée...comme prévu, nous nous installons pour une nuit sur l'aire municipale de Camaret située rue Georges Ancey, près d'un alignement de pierres dressées style Carnac "Les Alignements de Lagat-Jar". Emplacement gratuit, services 2 euros.

Mercredi 22 février 2012

Nous quittons la presqu'île de Crozon pour nous arrêter à Beuzec Cap Sizun, une presqu'île sauvage entre Douarnenez et la pointe du Raz. A cet endroit, beaucoup de pointes rocheuses à découvrir et entre autres celle du Millier.

 

La pointe du Millier propose différents sentiers de promenade comme le chemin côtier qui longe la mer et qui permet de passer près de la maison du phare.

A quelques pas de la Pointe du Millier, au coeur d'une vallée protégée se dresse un impressionnant moulin à eau : le Moulin de Keriolet construit au XIXème, restauré en 2008. Cadre bucolique avec comme seul bruit celui de la rivière et la grande roue du moulin en activité.

 

 

 

De belles balades dans cette vallée peuplée de châtaigniers et d'imposantes pierres comme celle-ci qu'on appelle "la barque de St Conogan" : menhir couché pesant une vingtaine de tonnes...La légende raconte que le moine Saint Conogan aurait quitté l'Irlande pour traverser la Manche sur ce bateau de pierre.

 

 

Malgré un temps gris et pluvieux, nous décidons de ne pas quitter la presqu'île sans aller au bout du Cap Sizun, à la pointe de l'Europe : la Pointe du Raz.

Garé sur un parking camping-car (gratuit à cette période de l'année), nous voilà partis pour une bonne marche à pied de dix minutes sous un "crachin breton" et un vent de plus en plus fort en arrivant sur la pointe.

 

Après l'effort le réconfort : la pointe du Raz nous offre une vue grandiose avec le phare de la Vieille au premier plan.

Hélas, nous ne resterons pas longtemps, la pluie de plus en plus forte avec un vent hyper violent nous empêchera de profiter du site plus longuement ...

 

 

 

 

 

 

De retour au camping-car, d'excellentes kouignettes (caramel, chocolat, pommes) nous attendent pour le goûter (quel délice !) et nous voilà repartis pour notre prochaine étape.

 

 

Le mauvais temps nous suivra jusqu'à Pont l'Abbé, lieu où nous nous arrêtons pour une nuit.

 

 

 

Jeudi 23 février 2012

Etape au Port du Guilvinec, 3ème port en tonnage de poissons frais après Boulogne-sur-Mer et Lorient.

Une terrasse panoramique au-dessus de la criée nous permettra d'assister en fin de matinée à l'arrivée d'un bateau côtier qui débarquera sur le quai sa cargaison de poissons (soles, raies, langoustines, merlus et baudroies ou "lotte" dans le commerce).

La terrasse donne aussi accès à la cité de la pêche "Haliotika". Nous choisirons volontiers une visite guidée afin de comprendre au mieux le monde des marins pêcheurs. Un guide très sympa, plein d'humour et riche d'anecdotes nous fera découvrir, à travers des expositions, les différentes techniques de pêche, les nombreuses espèces de poissons et les différents types de bateaux.

En fin d'après-midi suivra la visite de la criée, une des plus grandes de France avec
17 000 tonnes de produits de la mer vendus par an. Le guide nous expliquera comment se déroulent les enchères et nous assisterons à un véritable défilé d'espèces de poissons pêchés le matin même.

 

 

 

Ravis de cette journée passée au Guilvinec, nous reprenons en soirée notre route pour nous installer pour la nuit sur une aire à Combrit, village tranquille.

 

 

Vendredi 24 février 2012

6ème et dernier jour en Bretagne...nous prenons le chemin du retour et nous nous arrêterons à Concarneau pour une pause-déjeuner dans la Ville Close : impossible de quitter la Bretagne sans avoir dégusté de bonnes crêpes, un des symboles de l'univers breton au même titre que les menhirs ou les phares ! Nous profiterons d'une belle promenade dans les rues étroites et pittoresque de la Ville Close.

Sur notre chemin du retour....

 

Pont-Aven, autrefois connu pour ses nombreux moulins au bord de la rivière de l'Aven. Aujourd'hui, la plupart sont tous dégradés.

L'endroit a été fréquenté par de nombreux peintres comme Gauguin, de nombreuses galeries d'Art se bousculent tout au long de la rue principale.

Et puis....les célèbres galettes fondantes au beurre frais : les galettes de Pont-Aven, on y trouve de nombreuses biscuiteries dans le centre-ville.

 

Déjà la fin des vacances, retour en Loire-Atlantique....avec encore l'envie de repartir très bientôt !

 

Kenavo !

 

Un commentaire ?

Ce blog est au ralenti car nous préparons activement notre nouveau projet professionnel dans le Tarn et Garonne....

Ouverture en avril 2017 !!!